le Professeur Honoraire Jacques Besson

Quel privilège de pouvoir rencontrer des personnages du calibre du Professeur Jacques Besson pour le compte de notre journal! Le Lausannois, qui sera le grand interviewé de notre édition de décembre, a toute sa vie suivi imperturbablement une direction tout en sachant cependant se laisser surprendre par tel raccourci ou tel détour. Il l’a creusé et approfondie avec en ligne de mire une Lumière perçue dans l’enfance, là où souvent naissent les grandes choses même si on les perd parfois de vue en chemin. Au contact et à l’écoute de ses patients en souffrance, Jacques Besson a su grandir en compétence et en intelligence mais surtout en humanité et en conscience. Revenir avec lui sur sa trajectoire, sans être regardé de haut mais d’égal à égal du fait de notre statut de « frères en humanité » et de notre identité commune de « quêteur » de sens, on se sent tiré vers le haut. C’est ce qui est beau aussi finalement dans l’Entraide, quelle que soit sa forme, c’est qu’elle se manifeste sous des jours parfois inattendu et malgré nous. Sans le savoir, sans même chercher à convaincre, on inspire parfois quelqu’un d’autre simplement en restant calé sur la puissance de sa vérité. Et le plus beau est que cela est possible même plongé au fond d’une détresse. Ainsi, ceux qui semblent les plus petits ou les plus misérables nous dispensent parfois de grands cours magistraux simplement en restant authentiques dans l’épreuve. L’essence de l’entraide réside dans ce mouvement à double sens où chacun peut se nourrir de l’autre et rayonner ensuite plus fort ailleurs propageant ainsi un peu le contagieux virus de la joie, du partage et de la lumière…

Laurent Grabet, rédacteur en chef du JEF